ArchiTous
Salam, bienvenue:

La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم، إذا كانت هذه زيارتك الأولى للمنتدى، فيرجى التكرم بالتسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى، أما إذا رغبت بقراءة المواضيع والإطلاع فتفضل بزيارة القسم الذي ترغب أدناه.
Derniers sujets
freedom and justice to Palestine

ARCHITOUS HOUR
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 126 le Jeu 8 Sep 2011 - 20:38
la dualité: bonheur/malheur

« Lorsque le malheur touche l’homme il est plein d’impatience;et lorsque le bonheur l’atteint, il devient insolent. »le Coran el Karim


bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur


On n'est jamais si malheureux qu'on croit ni si heureux qu'on avait espéré.


Le vrai bonheur coûte peu; s'il est cher, il n'est pas d'une bonne espèce.



Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par 03tecture le Jeu 20 Aoû 2009 - 21:48

hi all....... object: " l'affaire azzag "

Par Nadjet Aroua,fille du Pr Ahmed Aroua (paix à son âme)

Monsieur le Président,

Un penseur algérien contemporain dont je prétends être la fille spirituelle et biologique a écrit : «Si je disais ce que je crois être la vérité, je risquerais pour ma vie ou pour ma liberté.
La vie et la liberté sont-elles donc si précieuses pour m’obliger à me taire ? Mais en me taisant, n’ai-je pas déjà perdu un peu de ma liberté ? Et sans cette liberté, quel sens aurait ma vie ?»
Monsieur le Président, permettez- moi, dans cet esprit et le souci de donner un sens non à ma vie insignifiante mais au devenir de l’Université et de la recherche scientifique dans notre pays, de dire ce que je crois être la vérité et porter à votre connaissance un fait honteux qui, très certainement à votre insu, vient entacher son honneur et le nôtre. Monsieur le Président, permettez- moi de vous dire ce que je crois être la vérité pour que l’Histoire retienne votre nom non seulement comme défenseur de l’intérêt et la stabilité de notre pays, mais également celui de notre université, de ses chercheurs et plus encore du Professeur Ewa Berezowska- Azzag victime d’une machination diabolique par l’usage pervers de textes pour qui, pour peu qu’on en retrouve la trace, l’heure de la révision, voire de l’abrogation, a sonné. Monsieur le Président, c’est à vous, Premier magistrat et recours ultime des humbles broyés par l’esprit de corps d’une administration perverse et son imprenable citadelle que j’adresse le texte d’une sourde révolte qui mine notre pays, son université et ses chercheurs et poursuit son œuvre souterraine comme une faille sismique menaçante dont ce qui est devenu l’Affaire Azzag est le soubresaut révélateur. Depuis le début du mois d’avril 2009, il a été mis fin à la mission du Pr Ewa Berezowska- Azzag au sein de l’Ecole nationale supérieure d’architecture (ENSA) d’Alger en qualité de professeur. Suite à une réunion (datée du 27/10/2008) tenue par une Commission de la Fonction publique relative au recrutement des agents étrangers, une missive a été envoyée à l’ENSA (mars 2009) stipulant sa rétrogradation au grade de maître de conférence sous le prétexte inconvenant de nationalité étrangère, polonaise en l’occurrence. Alors que les universités des pays les plus avancés recherchent inlassablement les perles rares sans distinction de leur couleur, origine, conviction et s’enorgueillissent de les compter parmi leur staff. Madame le Pr Ewa Berezowska-Azzag a présenté sa candidature et obtenu le grade de Professeur par arrêté ministériel daté du 29/12/2007. Après quinze (15) mois d’exercice à ce titre et plus de vingt (20) ans d’enseignement dans notre pays, son contrat de professeur a été résilié et un contrat de maître de conférence lui a été soumis. Il ne s’agit donc pas de démission comme on se plaît à le répéter, mais d’une résiliation de contrat. Différence de taille. Après trente (30) ans de résidence dans notre pays, Madame Ewa Berezowska- Azzag n’est plus une étrangère. Elle est une des nôtres ne serait-ce que pour avoir partagé avec nous les plus douloureux moments de l’histoire récente de notre pays. Rien ne l’y obligeait si ce n’est sa noblesse d’âme et grande générosité de cœur. De surcroît, Madame Berezowska-Azzag est l’épouse d’un citoyen algérien et maman de deux Algériens. Monsieur le Président, nous sommes nombreux à avoir puisé de sa science et rares qualités humaines pour trouver le courage, le sérieux et l’honnêteté d’initier et mener nos recherches autour de problématiques réelles et lancinantes dans notre pays. Madame le Professeur Berezowska-Azzag a patiemment retenu et corrigé nos dérives, nous a nourris de ses propres forces intellectuelles et matérielles, ressuscité l’espoir endormi. Cela ne s’oublie pas ni n’a de prix. Madame le Professeur Berezowska-Azzag a représenté notre école à maintes occasions nationales et internationales. Madame le Professeur Berezowska-Azzag préside avec brio et cultive de grandes ambitions pour le Laboratoire de recherche Ville, urbanisme et développement durable au sein duquel elle dirige des projets de recherche universitaire. Madame le Professeur Berezowska-Azzag est responsable pédagogique de la postgraduation, option urbanisme. Madame le Professeur Berezowska-Azzag assure l’enseignement de l’urbanisme en graduation et différents cours en postgraduation. Madame le Professeur Berezowska-Azzag encadre plusieurs magistrants et doctorants aujourd’hui dans l’expectative et l’attente anxieuse d’une réponse à leurs requêtes, d’une alternative à leur situation (sus)pendue à un essieu dont on ignore le degré de résilience. Madame le Professeur Berezowska-Azzag se soucie de notre situation. Nous l’imaginons sans peine. De notre côté, nous nous soucions de la sienne. Non sur le plan professionnel qui l’avantage largement, mais bien plus sur le plan humain. Nous ne pouvons pas nous permettre de la perdre. Pas de cette façon inconséquente. Pour ces raisons, il n’est pas généreux ni honnête de réduire ce grave dilemme à sa seule dimension pédagogique d’encadrement ni même administrative. Il est éthique et relève de la justice. Aussi modeste soit-il, par un juste retour des choses, nous l’assurons de notre total soutien moral, physique et matériel pour sa réhabilitation et inch’Allah celui de sa réintégration à l’ENSA. Dans ce sens, un courrier signé par l’ensemble des étudiants du Professeur Berezowska-Azzag a été adressé à la direction de notre école. Puis, via cette dernière, un autre courrier signé par de nombreux collègues enseignants du département d’architecture de l’Université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, l’Université des sciences et technologies Houari-Boumediene (USTHB) et notre Ecole (ENSA) à Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Nos modestes investigations nous ont amenés par ailleurs à relever de graves contradictions entre la décision de la Fonction Publique — si toutefois celle-ci émane d’elle — et le texte de son statut général. N’y est-il pas précisé dans le chapitre 1er : garanties et droits du fonctionnaire qu’«aucune discrimination ne peut être faite entre les fonctionnaires, en raison de leurs opinions, de leur sexe, de leur origine ainsi que de toute autre condition personnelle ou sociale» ? (Art. 27). D’autre part, la Commission universitaire nationale (CUN) n’a-t-elle pas approuvé sa candidature selon les critères d’évaluation et la grille de notation en cours dans notre pays ? De son côté, Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche n’a-t-il pas lui-même prononcé sa promotion au grade de professeur par arrêté ministériel ? Monsieur le Président, permettez- moi d’exprimer ici ma profonde indignation devant cette injustice qui n’honore pas notre pays. Quels souvenirs gardera Madame le Professeur Berezowska-Azzag de ses trente années de vie parmi nous ? Après cela, que dire des nombreuses têtes pensantes déçues et humiliées contraintes de déserter nos universités à leur corps défendant ? Continuerons-nous à les accuser d’égoïsme et ingratitude ? Chaque année, l’amertume écume tragiquement la sève de notre pays au bénéfice d’autres nations qui n’en ont pas autant besoin. Monsieur le Président, je vous prie instamment de bien vouloir nous aider à œuvrer pour la réhabilitation de Madame le Professeur Berezowska-Azzag au grade qu’elle mérite sur des bases rationnelles, respectueuses de sa dignité, de ses compétences scientifiques et de ses très nombreuses qualités humaines. Monsieur le Président, je vous prie instamment de nous aider à poursuivre nos recherches sous la direction de Madame le Professeur Berezowska-Azzag. De notre côté, nous nous engageons à doubler d’effort pour les finaliser dans les plus brefs délais. Monsieur le Président, en qualité de membre actif permanent, je vous prie instamment de nous aider à réaliser l’ambitieux programme de l’équipe Qualité urbaine, environnement et développement durable (Quedd) au sein du Laboratoire de recherche Ville, urbanisme et développement durable (Vudd) avec la précieuse collaboration de Madame le Professeur Berezowska-Azzag et tel que mis au point par ses soins. Monsieur le Président, il n’y pas que la vérité qui blesse, la calomnie, le dénigrement sont les redoutables agents d’érosion des rocs les plus solides. L’année universitaire touche à sa fin, l’espoir s’érode et la vie avance à grands pas. Qui sait si l’un ou l’autre sera encore là demain, dans un mois, à la rentrée prochaine. Pour certains chanceux la réparation se fait ici-bas. Pour d’autres la patience est de mise car Celui qui rend justice s’Il retarde Son acte, ne l’omet ni ne le délaisse (Youm’hil wa la youh’mil). Aurons-nous l’immense mérite et imperturbable audace d’être Ses très humbles et dévoués serviteurs car comme l’écrivait Al-Charif al- Oquayli, poète peu connu du Xe siècle, il s’agit là «des sujets dont se moquent les futiles... et pleure de leurs conséquences le clément». Monsieur le Président, permettez- moi en toute confiance de déposer entre vos mains un immense espoir qui ne saurait être déçu avec l’aide de Dieu et votre très précieux concours afin que la vérité et la justice ne soient pas éclaboussées sous nos yeux sans qu’une fibre d’humanité ne vibre en nous, faisant ressusciter la protestation enflammée des martyrs et résistants d’hier et d’aujourd’hui pour le plus grand bien de notre cher pays. Monsieur le Président, veuillez agréer l’assurance de mon profond respect.
Nadjet Aroua

Today my contribution will be little defferent as usual...simply it's about amazing person. phenomenon professor ENSA ex epau "Eva Beresowska Azzag" used to be director of the PG ....

it's difficult to talk about a persone who you've never met. who you've even never seen , but it's easier to talk about your favorite author, redactor and some how your favorite teacher who you never teach

by the 20/08/2008 i was reading the PG inscription details in ENSA ex epau .but not in this year , i felt like some thing is wrong .
yes . it is .... Pr Azzag wasn't there to informe us as usual

by the name of all those who you teach or guide and by the name of all those who read your amazing articles contributions and books ....thank you because you make me more sensetive more curious ,and specially more ambitous

03tecture
Je Suis Un Membre HyperActif
Je Suis Un Membre HyperActif

Masculin Messages : 191
Points : 293
Réputation : 10
Age : 96
Localisation : Laghouat
Emploi/loisirs : EPAU " PG"

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par 03tecture le Jeu 20 Aoû 2009 - 22:06

d'aprés le soire d'algérie 29/juin /2009

03tecture
Je Suis Un Membre HyperActif
Je Suis Un Membre HyperActif

Masculin Messages : 191
Points : 293
Réputation : 10
Age : 96
Localisation : Laghouat
Emploi/loisirs : EPAU " PG"

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par 03tecture le Jeu 20 Aoû 2009 - 22:08

d'aprés le soire d'algérie 29/juin /2009
Nadjet Aroua teacher ENSA

03tecture
Je Suis Un Membre HyperActif
Je Suis Un Membre HyperActif

Masculin Messages : 191
Points : 293
Réputation : 10
Age : 96
Localisation : Laghouat
Emploi/loisirs : EPAU " PG"

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par HSS le Ven 21 Aoû 2009 - 0:30

Salame alikoum:
Il ya quelques jours, alors que je cherchais des documents d'urbanisme sur le net écrit par Pr Ewa Azzag, je suis tombé par hasard sur cette lettre adressée au président de la publique et je ne vous raconte pas combien ma déception était grande quand j'ai su qu'on a mis cette grande dame a la touche après tant d'année de dévouement au sein de l'ENSA (ex EPAU).
Je ne connais pas personnellement Madame Azzag mais je l'ai toujours admiré à travers ses travaux ses réflexions ses contributions dans des ouvrages collectifs.
C'est vraiment navrant que l'université algérienne fasse fi de l'expérience de cette grande dame.
Et on parle des tetes pensantes qui préfèrent l'étranger, voila une étrangère qui a choisi l'Algérie et qui se fait remercié.....mais par quelle manière.....c'est dégoutant

HSS

Féminin Messages : 274
Points : 360
Réputation : 15
Age : 31
Localisation : Guelma/Annaba
Emploi/loisirs : Architecte/chercheur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par archi le Ven 21 Aoû 2009 - 15:09

bah c'est leur façon de dire merci... à l'Algériano ..

_________________
Je ne sais pas grand-chose, mais le peu que je sache, je le partage

archi
Admin
Admin

Féminin Messages : 1596
Points : 2591
Réputation : 167
Age : 31
Localisation : dz
Emploi/loisirs : Architecte

Voir le profil de l'utilisateur http://architous.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par HSS le Dim 11 Oct 2009 - 19:10

Personne ne sais ou en ai arrivé cette affaire?????

HSS

Féminin Messages : 274
Points : 360
Réputation : 15
Age : 31
Localisation : Guelma/Annaba
Emploi/loisirs : Architecte/chercheur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par ... le Dim 11 Oct 2009 - 19:34

je ne la voie toujours pas dans les parages, la dernière fois où je l'ai vu c'était lors d'une soutenance de magister d'un ami à moi, on l'a éjecter quelque jours après, je n'ai pas eu la chance d'être son étudiant, vu que j'étais dans les option technologique, mais j'ai assisté à certain conférences, et bein si y a quelqu'un qu'on le nomme Française choay d'algerie, c'est bien cette grande dame

...
Je Suis Un Membre HyperActif
Je Suis Un Membre HyperActif

Masculin Messages : 1044
Points : 1165
Réputation : 82
Age : 103
Localisation : .
Emploi/loisirs : .

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mme Azzag :l'urbanisme.. "it-self"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum