ArchiTous
Salam, bienvenue:

La connaissance, c'est partager le savoir qui nous fait grandir.

أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم، إذا كانت هذه زيارتك الأولى للمنتدى، فيرجى التكرم بالتسجيل إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى، أما إذا رغبت بقراءة المواضيع والإطلاع فتفضل بزيارة القسم الذي ترغب أدناه.
Derniers sujets
» master2 annaba
Jeu 19 Oct 2017 - 12:02 par tamime

» service 3d
Jeu 31 Aoû 2017 - 12:42 par nuno abdenour

» sujet concours de doctorat
Jeu 31 Aoû 2017 - 12:34 par nuno abdenour

» PUD de la ville d'ORAN
Sam 10 Juin 2017 - 18:38 par linaarchi

»  exempls de Memoires M2 pour systeme classique intégré EN M2
Ven 7 Avr 2017 - 13:41 par archi

» Les cours Projet urbain CVP
Sam 15 Oct 2016 - 15:37 par imen

» urgent !!!!
Mer 12 Oct 2016 - 15:17 par nuno abdenour

» inscription M2 pour le système classique???????
Lun 15 Aoû 2016 - 17:57 par some body

» pdau et pos constantine
Ven 6 Mai 2016 - 1:31 par architima

» Aide moi svp sur *Architecture hôtelière *
Mer 4 Mai 2016 - 16:20 par nadourbain

» bibliothèque de livres de l'architecture et de la construction
Sam 12 Mar 2016 - 1:42 par archi

» un thème pour le memoire de recherche
Sam 12 Mar 2016 - 1:39 par archi

» Histoire De L'architecture - De L'antiquité a Nos Jours FREEEEE
Mer 24 Fév 2016 - 16:38 par lako

freedom and justice to Palestine

ARCHITOUS HOUR
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 126 le Jeu 8 Sep 2011 - 20:38
la dualité: bonheur/malheur

« Lorsque le malheur touche l’homme il est plein d’impatience;et lorsque le bonheur l’atteint, il devient insolent. »le Coran el Karim


bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur


On n'est jamais si malheureux qu'on croit ni si heureux qu'on avait espéré.


Le vrai bonheur coûte peu; s'il est cher, il n'est pas d'une bonne espèce.



Penser la ville loin de la culture voiture.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le principe ville sans voiture en Algerie.

55% 55% 
[ 6 ]
45% 45% 
[ 5 ]
 
Total des votes : 11

Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par HSS le Mer 3 Juin 2009 - 22:05

Panser la ville loin de la culture voiture :

Introduction:
Dans un monde concurrentiel caractérisé par une métropolisation et une course effrénée vers un développement sur tous les secteurs ; les systèmes de transports représentent un des piliers fondamentaux d'un mode de développement durable des sociétés.
Ils jouent en effet un rôle de structuration de la géographie humaine, ont un impact sur l'environnement global ou local, et se situent au cœur du développement des systèmes économiques, urbains et sociaux.
L'aménagement du territoire, la ségrégation dans l'espace urbain, les problèmes de sécurité, de congestion, la pollution atmosphérique locale, l'effet de serre, l'explosion de la demande de mobilité sont autant de défis posés aux autorités du 21ème siècle afin de fournir les outils nécessaires à l'inscription de ces enjeux dans une dynamique de développement durable.

La problématique des modes de transports polluants :
La pollution automobile est une source d’inquiétudes surtout la où la question de mobilité vers le centre pause d’énorme problème.
Certain pays ont désormais mis en place un système de suivi des indices de pollution. Les cas les plus défavorables coïncident avec les temps chaud et sans vent.
C’est dans les rues que les concentrations de pollution sont les plus élevées, en particulier a l’intérieur même des véhicules, ces derniers recevant l’air pollué des véhicules qui les précèdent. La pollution diminue très rapidement des qu’on s’éloigne de la rue, surtout s’il ya du vent, même faible.
Outre inhalation des polluants qui peut nuire gravement à la santé, la pollution automobile pose un autre problème d’environnement. En effet, certains de ces produits chimiques libérés réagissent entre eux et produisent de faible quantité d’Ozone. L’ozone contribue lui aussi au réchauffement de la planète, et constitue l’une des causes des pluies acides qui détruisent la végétation, dans des régions très éloignées de la source d’émission.
Les pots catalytiques (une amélioration récente du pot d'échappement) permettent d’éliminer certains polluants (notamment le plomb), mais pas le gaz carbonique ni les microparticules. Il est en particulier impossible d’empêcher les émissions de dioxyde de carbone lors de la combustion des carburants. Pour réduire ces émissions, il faut employer d’autres types de carburants ou améliorer le rendement énergétique des moteurs ou bien encore diminuer le
Trafic automobile.
Autrement dis chercher des solutions aux modes de transport polluant.


I-6 Penser la ville loin de la culture Voiture:
Le principe organisateur de la bonne ville est la ville sans voiture.
La ville sans voiture est un concept opérationnel en rupture avec celui, fonctionnaliste, des décennies précédentes, qui concevaient l’aménagement à partir de la voiture privée.
Le concept ne nie pas l’existence de la voiture, mais elle n’est plus au centre de l’aménagement. La ville sans voiture n’autorise qu’une circulation très contrôlée des voitures.
Actuellement, des villes qui tentent de devenir «Bonnes» étudient différentes propositions, souvent techniques : péage à l’entrée de la ville, circulation alternée des voitures, diminution de la capacité des parkings en voirie, plan de stationnement...etc
Réduire le trafic demande de construire la ville autrement.

I-7 Le transport et l’image de la ville :
L’image d’une ville est le reflet de ses identités. Elle traduit la cohérence d’un projet et la cohésion de son portage politique. Elle est un ressort de son attractivité et un vecteur de son développement.
Des outils sont utilisés pour construire cette image.
Le changement d’image d’une ville est facilité par le lancement d’opérations publiques d’aménagement mobilisant tous les acteurs. Dans le domaine des transports, des villes ont changé d’image à la réalisation d’un nouveau tramway, d’une ligne de métro…etc.
Ces projets du renouvellement urbain projettent une image positive à l’extérieur .
Les pouvoirs publics se préoccupent des attentes des entrepreneurs ou des touristes lorsqu’ils viennent s’installer sur leur territoire ou le visiter. Comment les attirer ou les retenir? L’image d’une ville est devenue « argument de vente » Comment la modifier et la positiver ? « Marketing territorial » et «Benchmarking » (étalonnage) sont devenus des pratiques courantes des agglomérations.
Conclusion : le transport non polluant une contribution au développement durable
L’avenir de l’humanité sera très largement façonné par les réalités urbaines. La qualité de vie des générations futures dépendra des succès que les pouvoir locaux auront enregistrés ou non dans la lutte contre la pollution et la limitation de la circulation automobile ainsi que dans la sauvegarde des besoins sociaux et de santé fondamentaux.
La maîtrise des impacts des transports sur l’environnement doit être l'occasion de développer les transports de manière intelligente en utilisant toutes leurs potentialités.
Le concept de transports durables peut ne signifier que privilégier des technologies et des modes d’organisation des transports dont l’impact sur l’environnement est plus limité que d’autres.

HSS

Féminin Messages : 274
Points : 360
Réputation : 15
Age : 32
Localisation : Guelma/Annaba
Emploi/loisirs : Architecte/chercheur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par medo25 le Ven 5 Juin 2009 - 17:06

avant de commencer, je te remercie pour cet article qui m'a poussé d'écrire quelles phrases dans le but d'éclaircir le sujet.

en premier lieu on doit comprendre une chose qui est la base de notre choix des modes de transports dans une ville. parceque la manière de se déplacer dans une ville dépend de la forme urbaine de la ville et des moyens de transport.

en second lieu Pour mettre tous ça dans la réalité, il faut dire qu'il y a trois courants en matière de choix , ceux qui sont pour la ville compacte, et ceux qu'il oppose(pour la ville éclaté). Et bien sure ceux qui font la synthèse entre les deux courrants précédent.

la cas de cet article, fait partie de la case de la ville compacte qui limite l'utilisation des véhicules privés et favorise l'utilisation des modes de transports collectifs. qui par la suite vont favoriser une urbanisation dense ou on a recours à l'utilisation des modes de transports douces comme la marche à pied, le vélo,le tramway...
avatar
medo25
Je Suis Un Membre Actif
Je Suis Un Membre Actif

Masculin Messages : 23
Points : 45
Réputation : 6
Localisation : Constantine
Emploi/loisirs : architecte, chercheur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par archi le Ven 5 Juin 2009 - 21:22

completant ce que vous avez mentionnez , à mon sens le problème ne réside pas dans la forme urbaine de la ville , quelques soit compacte ou éclatée : tant qu'on a une distance, un travail, et une résidance , il s'implique forcement un moyen de déplacement , maintenant à notre niveau on peut que intervenir sur l'éventualité du choix de ce moyen .
la tendance maintenant surtout celle de développement durable décline principalement à le choix de
transport en commun , TTC ou le transport durable ( tramway , trains, téléphériques, métro ... ), le deuxième choix est le covoiturage dans le but d’effectuer ensemble un même trajet, qui est une economisation des dépenses de carburant , une diminution des embouteillages, de la pollution et des accidents de la route, troixième choix
s’oriente vers le piéton,ou la piètonisation de la ville qui se veut un geste majeur de Develppement durable sous le slogan : «Le plaisir de marcher dans le centre-ville».
Donc toutes ces initiatives et d'autres, remplissant le même but d'atténuation et diminution pour ne pas dire limitation d'utilisation de voiture et par conséquent la pollution
,
avatar
archi
Admin
Admin

Féminin Messages : 1597
Points : 2592
Réputation : 167
Age : 32
Localisation : dz
Emploi/loisirs : Architecte

Voir le profil de l'utilisateur http://architous.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par Sam_bio le Sam 13 Juin 2009 - 22:57

évidemment je suis tt a fais d'accord avec toi medo 25 donc pour réaliser cette utopie dans nos villes et vous savez très bien l'état actuel de l'urbanisme, donc il fallait restructurer la ville c'est à dire faire laisser des passages spéciaux pour les cyclistes des vélos, encourager le transport en commum ( et je pense que c'est difficile) et le plus important est d'installer les parkings par exemples à l'entrée de chaque quartier. c'est interessant comme initiative on voit le succés des éco-quartiers à l'étranger comme celui de Vauban, qui est vraiment bien réussi.
avatar
Sam_bio
Je Suis Un Membre HyperActif
Je Suis Un Membre HyperActif

Féminin Messages : 441
Points : 519
Réputation : 30
Age : 32
Localisation : In my dreams - Algérie
Emploi/loisirs : Architecte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par Sonia le Mer 17 Juin 2009 - 15:59

c'est extrémement difficil de réaliser des villes durables en algerie vu les constructions anarchiques et illicites qui empietinent sur les routes.
De nos jours, la voiture est un élement indispensable pour la vie quotidienne mais ce n'est pas le seul probléme pour faire une ville durable, revoir les déssértes de la ville aiderait certainement a concevoir une ville durable comportant des moyens de transport ecologique que ce soit la formule douce ou collective, mais sans pour atant banir la voiture, essayer de maitrisé son flu.

Sonia

Messages : 17
Points : 24
Réputation : 5

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par HSS le Jeu 18 Juin 2009 - 14:03

je vous remercie pour vos interventions qui ont élargis le débat et j'aimerais encore rappelé que la ville sans voiture n'est pas une ville où l'usage de la voiture inviduelle est exclu, mais c'est plutot une ville où la voiture ne structure pas l'aménagement de l'espace.

HSS

Féminin Messages : 274
Points : 360
Réputation : 15
Age : 32
Localisation : Guelma/Annaba
Emploi/loisirs : Architecte/chercheur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par chahra le Ven 3 Fév 2012 - 23:07

Alger ville sans voiture, cela fait partie de l'impossible avc notre systéme de transport

chahra

Féminin Messages : 684
Points : 701
Réputation : 6
Age : 44
Localisation : Alger
Emploi/loisirs : Architecte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par nedjmeddine le Mar 4 Sep 2012 - 14:55

salam alikm ....................... en algérie.............. Crying or Very sad
avatar
nedjmeddine
Je Suis Un Membre HyperActif
Je Suis Un Membre HyperActif

Masculin Messages : 390
Points : 570
Réputation : 40
Age : 28
Localisation : seoul , south korea
Emploi/loisirs : architecte d'état

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Penser la ville loin de la culture voiture.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum